27.04.2017

Un Innovation Camp créatif et surprenant !

La thématique du 12ème Innovation Camp (IC), organisé conjointement par l’asbl Jonk Entrepreneuren Luxembourg et la Banque Européenne d’Investissement (BEI), a surpris les élèves mais également les personnes qui ont assisté à leurs présentations.

Imaginez un aliment qui exploite le potentiel protéique des insectes en substitution de nos aliments habituels provenant des animaux ou des plantes.

Comment peut-on arriver à changer nos habitudes alimentaires d’ici 2035 ?

Cette édition a rassemblé 50 élèves âgés de 16 à 19 ans, venus de 17 lycées luxembourgeois. Réunis pendant une journée dans les locaux de la BEI, les élèves, répartis en équipes mixtes de 4 à 5, doivent chercher et proposer des solutions innovantes à un « Business Challenge », qui leur est posé par l’organisation partenaire. Il s’agit d’une expérience intense pour les jeunes car, ignorant à l’avance le problème à résoudre, ils doivent proposer une solution au cours d’une seule journée. Un vrai défi qui permet aux jeunes de laisser libre cours à leur créativité, d’apprendre à travailler en équipe, de respecter des deadlines et d’être en compétition avec d’autres groupes.

Pour la BEI il était important de traiter cette thématique car, il faudra que les générations futures modifient leurs modes de consommation. Le modèle actuel surcharge les ressources naturelles de la planète et va devenir inviable à long terme. Quant aux élèves ils ont été captivés par la thématique et tous les groupes ont proposé des solutions et produits capables de convaincre les générations futures des bienfaits de la consommation d’insectes en tant qu’alternative à notre alimentation actuelle.

Des jeunes encadrées par des Ingénieurs en agro-industrie

Pour les guider dans leur projet, deux ingénieurs et une économiste ont conseillé les jeunes et sont passés à travers les différents groupes afin de les guider dans leurs recherches. Eva Krampe, Antoine Pajot et Sébastien Collot ont répondu aux multiples questions que les jeunes avaient.

A la fin de la journée, les 10 équipes ont présenté leurs projets au grand public et tenté de convaincre le jury composé des membres suivants :

  • Shiva Dustdar, Head of Division EIB
  • Sophie Billion, Deputy of Division, EIB
  • Jean-Marc Martin, Deputy of Division, EIB
  • Guy Clausse, former Dean, EIB

 

Francisco de Paula Coelho, doyen de la BEI, a rappelé l’aspect formateur et enrichissant que revêt un Innovation Camp. Travailler en équipe, connaître une situation de stress, devoir respecter une deadline ou présenter devant un public sont des enseignements qui leur seront utiles dans la vie professionnelle. Cette expérience permet de développer leurs « soft skills » indispensables lorsqu’on fait ses premiers pas dans le monde du travail.

Stéphanie Damgé, directrice de Jonk Entrepreneuren Luxembourg, a félicité les élèves pour leur travail et souligné la double mission de l’asbl qui consiste à développer une culture entrepreneuriale auprès des jeunes mais également à mieux les préparer au monde du travail.

Les projets gagnants

Lors de la remise des prix, les membres du jury ont souligné la qualité des divers projets et les bonnes présentations des élèves qui ont surpris par leur professionnalisme et aisance devant environ cent personnes.

Le premier prix a été remporté par le projet « ReSect » qui consistait en une poudre protéiné 100% organique et constitué de sauterelles. Hautement nutritif l’ingéniosité de leur idée reposait sur le concept d’économie circulaire. Une grande surface utilise les déchets alimentaires non vendus pour nourrir les sauterelles. Une fois leur produit crée et emballé celui-ci serait revendu en grande surface. L’équipe était composée de Julie Hoffmann, Gianni Piccatti, Felix Glesener, Delija Talevic et Lou Wauthij.

Le deuxième prix a été attribué au projet « Doori Restaurant » dont le concept consistait à faire découvrir une cuisine à base d’insectes en proposant des cours de cuisine et soirées thématiques autour de ce sujet. L’équipe était composée d’Emma Renders, Damir Babbacic, Alain Hippert, Ben Rieth et Samuel Tavernier.

L’équipe qui a remporté le troisième prix s’appelle « Bug Bite » et était composé d’Angelika Hoffmann, Anne Noel, Fabienne Rausch, Sagar Rangram et Alexandre Zenatello. Ils ont proposé des barres à base d’insectes mélangés avec des fruits pour avoir différents goûts.

Pour conclure cette journée riche en créativité et en innovation, les convives se sont retrouvés pour une agape de clôture.