06.12.2018

Jonk Entrepreneuren Luxembourg asbl reprend l’encadrement du programme « Entrepreneurial Schools » au Luxembourg.

A partir de janvier 2019, l’asbl Jonk Entrepreneuren Luxembourg, active dans le domaine de la promotion de l’entrepreneuriat depuis 2005, reprendra l’encadrement, la coordination et le développement du programme « Entrepreneurial Schools ».

Signature Convention_2

Charles Denotte, président du conseil d’administration de Jonk Entrepreneuren Luxembourg asbl : « La JEL est fière de pouvoir contribuer activement et en étroit partenariat avec le Service de Coordination de la Recherche et de l’Innovation pédagogiques et technologiques du Ministère de l’Education Nationale de l’Enfance et de la Jeunesse, ainsi qu’avec le Ministère de l’Economie dans cet important projet qu’est “l’Entrepreneurial Schools”. Cette nouvelle mission octroyée à la JEL est une marque supplémentaire de la confiance et du partenariat privilégié que notre association peut jouir avec ces deux ministères tout en étant une preuve du savoir-faire et des compétences que la JEL a pu construire au cours des dernières années. Nous sommes fermement engagés à ce que ce projet devienne un plein succès. »

Stéphanie Damgé, Directrice de l’asbl confirme : « En effet nous sommes très fiers de reprendre l’encadrement des écoles entrepreneuriales, signe de la durabilité et de l’importance de notre mission. En effet dans un monde en perpétuel mouvement il est nécessaire d’investir dans l’éducation et d’équiper les jeunes avec les compétences entrepreneuriales pour les préparer au mieux aux différents défis économiques et sociétales. »

Le programme pédagogique ayant comme objectif de promouvoir l’entrepreneuriat à l’enseignement secondaire a été lancé en 2016 par le Service de coordination de la recherche et de l’innovation pédagogiques (SCRIPT) du ministère de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse, et le ministère de l’Économie.

« L’esprit d’entreprise est une des grandes compétences à développer pour l’avenir. Voir les opportunités, reconnaître les risques, évaluer comment contribuer à la réussite d’un projet sont essentiels, non seulement pour ceux qui veulent créer leur propre entreprise, mais aussi dans le service public, dans les écoles, en politique. »

Claude Meisch, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse

L’objectif principal de la démarche est de favoriser et de promouvoir des approches pédagogiques proches du monde professionnel et transférables à d’autres écoles.

L’émergence et le développement des « entrepreneurial schools » au Luxembourg, vise à favoriser le lien du monde de l’éducation avec le monde économique et social, mais surtout à promouvoir l’esprit d’entrepreneuriat des jeunes, à développer des compétences transversales, des soft skills, leur permettant de s’engager à l’avenir et de relever des défis économiques et sociaux. Il s’agit à développer des compétences comme l’esprit d’initiative et le sens de responsabilités, de révéler les talents des jeunes, de les défier dans leur créativité et dans leur originalité, de les rendre conscients et responsables des enjeux écologiques, politiques et économiques de notre temps et de leur conférer l’esprit positif nécessaire pour s’engager dans l’avenir.

 

Les objectifs d’une éducation à l’entrepreneuriat visent à :

  • Développer des compétences transversales fondamentales dont la créativité, la coopération, la prise d’initiative et de responsabilités, la maîtrise des technologies de l’information et de la communication ;
  • Préparer les élèves à la vie professionnelle et sociétale ;
  • Rendre les élèves plus employables voir même stimuler la création d’entreprises ;
  • Lutter contre le décrochage scolaire par une approche pédagogique innovante ;
  • Rapprocher le monde du travail et le monde de l’éducation.

A l’heure actuelle quatre établissements scolaires de l’enseignement secondaire sont engagés dans le projet et offrent chacun un profil entrepreneuriat – le Lycée technique de Lallange (LTL), l’École de commerce et de gestion (ECG), le Lycée Ermesinde de Mersch (LEM) et l’Ecole Privée Marie Consolatrice d’Esch-sur-Alzette (EPMC).