22.02.2019

Témoignage de Cédric Jacques, volontaire Notre Communauté

Cédric Jacques, volontaire dans le programme Notre Communauté depuis 2016 est directeur technique de l’entreprise Signa Groupe. Nous nous sommes entretenus avec Cédric qui nous livre ses impressions sur le programme. 

M. Jacques, pourriez-vous nous expliquer ce que vous faites comme métier et ce qui vous passionne, quels sont vos hobbys ?
Mon travail est très diversifié. A certains moments je suis formateur et auditeur en sécurité alimentaire, à d’autres je porte la casquette de chef d’entreprise et dirige donc deux petites entreprises qui comptent 9 collaborateurs permanents et 6-8 collaborateurs occasionnels.
Je suis également batteur dans un groupe de musique, pratique plus ou moins régulièrement (selon les périodes) des activités sportives et fais également de la moto. Entre mon travail, tous ces hobbys et une grande famille, croyez-moi mes journées sont bien occupées.

Qu’est-ce qui vous a poussé à devenir volontaire ?
J’aime particulièrement les discussions très argumentées, dont sont déjà capables ces jeunes élèves. Personnellement je trouve qu’ils m’apportent autant à moi, que moi je leur apporte à eux. Ils sont très intéressés à comprendre des éléments, pourtant complexes à la base, tels que l’organisation d’une administration communale ou encore le fonctionnement des impôts. Et le programme « Notre communauté » traite ces sujets de façon très ludique.

Ces enfants ont entre 9 et 11 ans et il y a sûrement quelques anecdotes à raconter.
Oui effectivement. Lors d’une séance dans la première classe que j’ai suivie, je suis arrivé un peu en avance, tous les enfants étaient encore dans la cour de récréation. En seulement quelques instants je me suis retrouvé avec toute la classe autour de moi, déjà à poser des questions sur les sujets qu’on allait traiter ou rapporter leurs réflexions sur les sujets de la semaine passée. C’est fascinant l’intérêt qu’ils ont pour tous ces sujets et la sympathie qu’on obtient en retour lorsque qu’on leur parle, mais qu’on les écoute également.

Si vous deviez motiver de futurs volontaires que leur diriez-vous ? 
Tout d’abord certains enfants n’ont pas ce genre de discussions à la maison, et ne comprennent donc pas bon nombre de choses. Le respect de chacun, de ces facultés mais aussi de ces besoins est traité tout au long des programmes de Jonk Entrepreneuren. On a un impact réel et c’est important.
Ensuite, il n’y a aucun autre moment dans le monde du travail où on obtient un retour aussi rapide que lorsqu’on explique notre travail et nos expériences à des enfants. Ils ne demandent qu’à apprendre.

En savoir plus sur le programme Notre Communauté.