04.06.2020

Nos membres du jury des Mini-Entreprises témoignent !

Le jury des Mini-Entreprises est composé de 12 professionnels provenant du monde de l’éducation et du monde professionnel. Ils ont la tâche d’analyser tous les dossiers de toutes les équipes afin de déterminer les 17 finalistes qui, le 11 juin, présenteront de manière digitale leur mini-entreprise à ce jury mais également à tous ceux qui désirent suivre les présentations sur notre page facebook ou sur notre site web.

Les membres du jury 

  • Arthur Meyers, Professeur au Lycée technique Agricole
  • Gérard Thein, Directeur Bonaria Frères et membre du comité de la FJD (Fédération des jeunes dirigeants d’entreprise)
  • Philippe Augustin, Head of Commercial Banking, BGL BNP Paribas
  • Marita Hoffmann, Professeur au Lycée technique Agricole
  • Pierre Turpel, Government institutional relations ArcelorMittal
  • Jérôme Wiwinius, Head of Corporate Sales Lalux
  • Armand Juncker, Professeur à l’Ecole de Commerce et de Gestion
  • Antoine Clasen, Directeur Bernard-Massard, membre du comité de la FJD
  • Carole Retter, CEO Moskito productions
  • Nadine Carneiro, Professeure à l’École d’hôtellerie et de tourisme du Luxembourg
  • Laurent Decker, Managing Director Baucenter Decker-Ries, sécrétaire général de la FJD
  • Jonas Bossau, Client Executive Citi Bank

Leurs témoignages et encouragements

Arthur Meyers, enseignant au Lycée Technique Agricole: Ech erwaarde mir intressant digital Präsentatiounen, di der Spontanitéit vun de Jonken an awer dem sérieux vum Business Rechnung droen. Dëst Joer hunn se de Challenge exklusiv um digitale Wee e Produit oder Service dem Client (Jury) „schmackhaft“ ze maachen. Wann ech hinnen ee Message op de Wee matgi kann wier et:  « Et ass net d’Gréisst di entscheedend ass, mee d’Flexibilitéit oder d’Upassungsfäegkeet ».

Laurent Decker, Associé-Directeur Baucenter Decker-Ries, Secrétaire de la FJD – Fédération des Jeunes Dirigeants d’Entreprises: Je m’attends à retrouver des jeunes qui sont prêts à défendre et croire en leur projet jusqu’à la fin des Mini-Entreprises. Le plus grand challenge sera de continuer à promouvoir l’esprit d’entreprendre auprès des jeunes et de s’assurer de l’importance d’un soutien renforcé pour tout projet créatif, innovateur, disruptif au sein de notre écosystème économique. Mon message envers les jeunes est le suivant: ‘If you think you are too small to make a difference, try sleeping with a mosquito’ Dalai Lama

Antoine Clasen, CEO, Bernard-Massard: Même si les temps sont incertains, nous avons besoin d’entrepreneurs et de jeunes qui créeront ou reprendront des entreprises dans les années à venir. Il n’y a pas plus beau que de pouvoir se lever le matin avec une motivation et une énergie qui nous permette de s’investir dans un projet professionnel qui nous tient à cœur. De tous les dossiers que j’ai lu, j’ai été impressionné par l’enthousiasme et l’engagement de certains candidats. Cela fait plaisir de voir que la jeune génération se pose les bonnes questions et ait le courage de considérer une carrière d’entrepreneur.

Jonas Bossau, Head of Client Executives: I’m very much looking forward to this first ‘all-digital’ Final of the «Mini’s» and am convinced that our students are, as every year, going to surprise us, mastering the new technologies and with their outstanding presentation skills. The lack of physical interaction has made ‘Sales’ for products much more complicated. A strong handle of social network systems and a powerful maybe even clever and constantly up to date digital presence will surely play in favor of those having analyzed and understood the potential ‘new’ future. It will be my 5th Mini-Entreprises Final. I have seen so many skilled and enthusiastic students over the last years that I am sure the 2020 Cru will be another one to remember for a long time.

Gérard Thein, directeur général, entreprise de construction: Cette finale sera très spéciale étant donné qu’elle se réalise de manière digitale et que les mini-entrepreneurs vont devoir nous convaincre par la qualité de leur dossier, de leur marketing social et par une présentation créative à travers leur caméra. Les mini-entrepreneurs de demain ont le challenge de prévoir les besoins de demain. Avec cette crise tout le monde est conscient que nos coutumes doivent changer, et ce très rapidement ! Essayez d’être créatifs et enthousiastes. Votre produit devient attractif s’il a des qualités propres et que vous en êtes persuadés.

Jérôme Wiwinius, Responsable Commercial pour Entreprises chez lalux Assurances (et ancien président de la Fédération des Jeunes Dirigeants d’Entreprise du Luxembourg):  Je m’attends à ce que les participants utilisent de manière intelligente et efficace les nouveaux moyens de communication afin de pouvoir présenter de façon compréhensible leur projet sans avoir la possibilité d’avoir le jury en face à face physique. J’ai vu, dans le jury de la présélection, de nouveau, un grand nombre de dossiers intéressants avec des sujets variés. Pour les élèves il est important d’avoir un « team spirit », de garder l’équipe motivée et que le travail en équipe permette de produire un projet (mais aussi un dossier) intéressant et cohérent. Ce sera aussi un challenge pour les entrepreneurs du futur : il faudra investir beaucoup de temps dans son projet, être persévérant tout au long de celui-ci, pouvoir gérer des échecs, mais ne jamais perdre cette passion qui a fait qu’à la base on ait fait ce choix de se lancer dans une aventure entrepreneuriale. A mon avis il est important et vraiment utile pour les élèves de participer à des concours tels que le forum des mini-entreprises. En effet, les apprentissages (développement d’une idée, mise en place d’un business plan, organisation en équipe, préparation des documents administratifs comme bilan etc.) qu’on tire d’un tel exercice sont précieux pour l’avenir professionnel, peu importe si on veut se lancer avec une propre entreprise ou en tant que salarié chez un patron.

JUNCKER Armand, Professeur de sciences économiques et sociales à l’Ecole de commerce et de gestion – School of business and management: Comme tous les ans, je suis curieux de voir comment les jeunes défendent leur projet et essayent de convaincre le jury. L’édition 2019-2020, ayant eu lieu dans des circonstances exceptionnelles, pose un énorme défi à tous les participants. Les mots d’ordre sont la réactivité, la capacité de s’adapter à une situation inédite et l’anticipation. Voyez la crise actuelle comme une opportunité ! Tirez profit des changements dans le comportement des consommateurs qui sont en train de s’opérer ! Imaginez le monde de demain et soyez créatifs pour offrir des solutions créatrices de valeur et qui peuvent s’inscrire dans la pérennité !

Carole Retter, Partner Moskito: Ech freeë mech drop ze gesi wei eng Iddien d’Schüler des Joer ausgeschafft hunn a virun allem wéi wäit se gaange sinn am Developpement vun hire Projeten. Ech erwaarde mer hei e puer ganz kreativ Iddien a Projeten déi esou scho bal um Marché developpéierbar wären. An vun de Jonken erwaarden ech mer motivéiert Equippen déi wëssen sech professionell ze presentéieren – trotz oder grad wéinst dem digitalen Environnement. Wei mer elo duerch de Covid-19 ganz kloer gewise kruten, ass et wichteg als Entrepreneur kenne flexibel ze sinn. Et muss ee kenne schnell handelen an heiansdo och säi Business Model rëm nei erfannen. An sech bewosst ginn, dass mer trotz engem Trend zum « Back to the roots – back to nature », eis ëmmer méi digital opstelle mussen. Haalt déi Energie bäi déi dir an dëse Projet gestach hutt an notzt se spéiderhi fir Iech mat ärer Iddi ze lancéieren. Entrepreneurship kascht vill Energie, vill Zäit a vill Aarbecht mee et ass et absolut Wäert.

Marita Hoffmann, Professeur Ing. Agronomie im Lycée Technique Agricole :  Ich freue mich auf begeisterte, von deren Mini Entreprise überzeugte „Jungunternehmer“, die die Vorzüge ihres Unternehmens als Team gemeinschaftlich präsentieren. Die Herausforderung werden – wie in jedem Unternehmen – die Organisation und Umsetzung der administrativen und produktionstechnischen Arbeiten in einem positiven Arbeitsumfeld sein sowie der Umgang mit Rückschlägen. Wer etwas bewegen will, muss sich selbst bewegen. Das ist es, was die Jugendlichen der Mini- Entreprisen tun. Ich wünsche Ihnen Ausdauer und vor allem Freude auf dem von ihnen eingeschlagenen Unternehmerweg.

Nadine Carneiro, professeur en sciences économiques et sociales à l’École d’Hôtellerie et de Tourisme du Luxembourg (EHTL) : Je suis ravie de faire partie du jury et je m’attends, compte tenu de la qualité des dossiers que j’ai eu la chance d’évaluer, à une finale de très haut niveau. Les jeunes entrepreneurs représentés dans la présente édition ont su s’adapter à des circonstances spécifiques et ont démontré des capacités exceptionnelles. Il est indéniable qu’un entrepreneur devra garantir en permanence la qualité, la flexibilité et l’attractivité d’un produit authentique, en répondant sans cesse aux attentes et besoins d’un vaste public. Un fort esprit d’équipe constitue un ingrédient indispensable au succès d’une entreprise et créera une base stable pour le développement des activités et l’innovation.
« Chaque bonne réalisation, grande ou petite, connaît ses périodes de corvées et de triomphes ; un début, un combat et une victoire. » – Mahatma Gandhi